Composturbain.com





Composter en ville, même hors sol, c'est possible et plutôt simple !

Faire son compost c'est bien plus que réduire ses déchets, c'est produire un authentique sol vivant.

Les silos de Composturbain sont compacts et ultra légers, idéaux pour les balcons, rebords de fenêtres et petites cuisines. Ils permettent de pratiquer une écologie urbaine à petite échelle.


  • 1 Seau à biodéchets
  • 2 Couvercle filtre
  • 3 Cylindre métallique + sac géotextile
  • 4 Soucoupe plastique
  • 5 Silo métal ou gainé de tissu
COMPOSTEZ SI

Vous êtes curieux de savoir quoi faire de simple et d'utile avec vos biodéchets (Ceux qui restent quand vous avez tout bien trié...)

Vous vivez en appartement mais que vous avez quelques plantes, un balcon.

Vous n'avez rien contre les applis écolos et autres gadgets sur smartphone mais que vous soupçonnez qu'il y a aussi des gestes immédiats et concrets à faire.

Vous avez déjà mis une fois les mains dans la terre et qu'elle ne vous a pas mordu.

MY COMPOST

Le contenu de votre poubelle "finale" comprend 30 ou 40% de matière organique, principalement végétale. Cette "matière putrescible" justifie la fréquence de ramassage des bacs ordinaires (verts). Seule l'élimination de ces déchets rendra l'ensemble des ordures réellement recyclables, triables etc...

Vous vous dites qu'un trognon de pomme composté par-ci par-là ne sert pas à grand chose ? Qu'en savez vous ? Songez que ce trognon de pomme suffit à lui seul à transformer un tas de papiers en "déchets à incinérer"...

Composter ses déchets permet de se rendre compte de leur volume réel.
Vous vous dites que ce doit être une abomination de saleté ? Non. Car il ne s'agit pas de stocker des détritus mais de les modifier, et même de redonner une vie étonnante à un résidu promis à la destruction.

KCaCompostIt

Et les nuisibles dans tout ça ?

Evidemment, les moucherons, cafards, pigeons, ou rats vont se délecter de ces paquets d'immondices...
Du calme, le compost est un milieu favorable pour certains insectes volants, mais c'est justement pour cela que nous le protégeons par des voiles synthétiques.
Cela dit, c'est surtout un milieu favorable à la transformation rapide des restes organiques en un substrat bien plus sain que les locaux à poubelles où prospèrent les nuisibles...

Composter c'est réduire les risques d'avoir une accumulation de déchets "qui traînent". Le compost ne traîne pas lui, il va de l'avant et devient vite un humus sympathique...

Lombrics ou pas lombrics ?

Si on veut composter l'ensemble de ses déchets, le régime alimentaire de cette espèce a des limites. Des lombricomposteurs recommandent de ne pas mélanger d'ail, d'agrumes, de poireaux, d'oignons, de pommes de terre...Il est aussi bête de se passer des vers parce qu'on en aurait une phobie irrationnelle, qu'il serait bête de jeter à la poubelle ces légumes que les lombrics refusent.
Nous proposons un modèle de silo adapté aux vers qui permet de profiter de la voracité (partielle) des lombrics, notamment friands de papier kraft et carton. Avec un silo normal, on peut pré composter l'ensemble des légumes. Il est toujours possible de laisser les lombrics dans la terre de vos pots, là où ils sont nécessaires, et de leur fournir le produit de votre compost qu'ils achèveront de transformer.

ajout

UN COMPOST SEMI HUMIDE

Composter chez soi et hors sol revient autant à évaporer l'eau des restes végétaux qu'à favoriser leur décomposition.
Nous voulons un compost assez rapide et efficace, et il faut rendre socialement acceptable à nos proches et voisins ce "truc" écolo.

Donc, pour avoir quelque chose de compact et peu salissant nous faisons un compromis entre une phase humide de dégradation rapide - qui demande un peu d'observation et de brassage- et une phase plus sèche et plus lente où le compost se réduit tranquillement. On favorisera généralement des conditions qui plaisent aux champignons: humidité relative, aération constante et obscurité.

"Ce sont les champignons qui fabriquent l'humus". - Claude Bourguignon.

compost

Et que mettre dans son compost ?
Très simple: tout ce qui est végétal. J'ai bien dit TOUT ce qui est VÉGÉTAL. Pas de prise de tête, on y met tout: noyaux, tiges, pelures, écorces...On découpe juste les plus gros morceaux ou noyaux.

Et pour les agrumes (réputés non compostables) il suffit de les découper un peu plus et de les laisser sécher à l'air ou dans le bac inférieur du composteur. On évitera juste d'en mettre en excès par rapport aux pelures ordinaires et tout disparaitra sans problème.

Les coquilles d'oeuf (et de moules...) seront dissoutes très progressivement par l'acidité du sol. Les moisissures, croûtes de fromages, champignons, sont traités globalement du comme du végétal. Mais pas les laitages avec leurs graisses animales.

ET DONC TOUT LE RESTE: viandes, gras, restes de poisson, c'est POUBELLE?

Pas forcément, si vous avez un bac avec de la terre saine et des lombrics vaillants et si vous voulez être dans l'efficacité complète "Zéro Déchet" et tout et tout...
Dans ce cas, enfouissez vos arêtes de poisson et os de poulet, la terre saura quoi en faire.

throw


NOS MODÈLES DE SILOS:



bordeaux
noir

  • Hauteur 52 cm, largeur 25 cm, poids: 900 grammes.
  • Fabriqués à Paris, notamment au Fablab Ateliers Draft - ZAC Pajol 18e arrdt.
  • Grillage métal galavanisé gainé de géotextile.
  • Couleurs: noir, turquoise ou bleu.
  • Couvercles en bois gravé au laser. Exemples de slogans:
"LA TERRE DE DEMAIN SE FABRIQUE ICI" ; "KEEP CALM AND COMPOST IT"

handmadede


Acheter un silo simple 54€
frais livraison



(c) composturbain.com 2017.